Augmentation Mammaire

Définition de l’Augmentation Mammaire

L’augmentation mammaire consiste à apporter du volume aux seins estimés pas suffisant par la patiente. Certaines patientes optent pour une augmentation mammaire en raison d’une perte de volume suite à une grossesse, un amaigrissement ou d’une perturbation hormonale. Le manque de volume peut aussi être associé à une chute du sein appelée “ptôse” : affaissement de la glande, distension de la peau et aréoles trop basses.

L’opération d’augmentation mammaire peut se pratiquer à partir de 18 ans. Cette chirurgie n’est pas prise en charge par l’assurance maladie. Les cas d’absence totale de glande (agénésie mammaire) peuvent faire l’objet d’une acceptation de la sécurité sociale. Les prothèses mammaires sont composées d’une enveloppe et d’un produit de remplissage. L’enveloppe est la même pour toutes, elle est constituée d’un elastomère de silicone. Le produit de remplissage contenu à l’intérieur de l’enveloppe peut varier mais est constitué en général de silicone cohésive qui se comporte comme une gelée qui ne peut pas se répandre facilement dans l’organisme en cas de rupture de l’implant, au contraire des anciennes prothèses qui contenait un produit fluide.

Les implants depuis un peu plus de 10 ans ont été améliorés. Leur enveloppe est plus étanche et plus solide. Nous disposons de plusieurs formes différentes qui s’adaptent à la particularité de chaque sein. La consultation avec le chirurgien est capitale pour évoquer le choix de la prothèse afin d’obtenir un résultat le plus naturel et le plus personnalisé possible.

L’emplacement des cicatrices sera expliqué à la patiente. Elles sont toutes valables, mais chaque chirurgien propose sa recommandation personnelle. Dr Philippe Bellity prône l’incision “periaréolaire”, qui permet un parfait contrôle de l’emplacement de la prothèse ce qui est capital au résultat esthétique et un meilleur contrôle du saignement (la complication la plus fréquente). S’il y a une demande particulière ou une aréole trop petite, Dr Philippe Bellity pratique la voie “axillaire“, dissimulée dans l’aisselle.

On utilise deux trois emplacements possibles pour insérer l’implant : soit en arrière du muscle grand pectoral – voie sous musculaire ou retro-pectorale, soit devant le muscle grand pectoral – voie sous glandulaire ou prépectorale. La dernière possibilité est mixte : le haut de la prothèse sous le muscle et le bas de la prothèse derrière la glande (BI-PLAN). Cette technique est, d’après Dr Philippe Bellity, la plus optimale car elle permet un résultat en pente douce, remplit bien le bas du sein et masque les contours de la prothèse.

Gestes associés : en cas de sein légèrement tombant on peut pratiquer une remontée du sein par la technique du “round block” associée à la pose de prothèses. Elle permet de retendre la peau du sein et de remonter l’aréole par une cicatrice circulaire. Cette technique très utile évite les cicatrices en « T » utilisées pour une ptôse classique.

A qui s’adresse l’augmentation mammaire ?

L’opération d’augmentation mammaire s’adresse à vous si vous faites partie de l’une de ces trois catégories :

Vos seins ne vous semblent pas suffisamment volumineux.

Cela peut aller jusqu’à l’absence de volume d’une poitrine, que l’on appelle «agénésie mammaire». Dans ce cas, une demande peut être prise en charge par la Sécurité sociale.

Après une ou plusieurs grossesses et allaitements, ou un amaigrissement important.

Vos seins ont perdu leur volume et de leur fermeté. Dans ce deuxième cas, il est donc important de déterminer si le sein est tombant ou simplement vidé. La différence est souvent subtile et le chirurgien sera à même de faire la part des choses. Un sein plat, dont la glande a disparu, ressemble à un sein tombant, une prothèse suffit à lui redonner sa forme et son volume et à le rendre à nouveau très beau. Mais si le sein est réellement trop bas (ptose mammaire) il faudra le remonter en plus de le remplir, ce qui implique alors une cicatrice et la pose d’un implant lors de l’intervention.

Vous désirez une ou deux tailles au-dessus pour des raisons qui vous appartiennent.

 

Les principes de l’Augmentation mammaire

La pose de prothèses mammaires est une chirurgie très fréquente de notre spécialité et globalement très satisfaisante pour la patiente. Une opération est «réussie» lorsque le volume des seins est adapté harmonieusement avec le corps. Il faut que le sein soit souple et que l’on ne puisse pas déceler un implant. Le bon choix de la taille et de la forme de la prothèse est extrêmement important ainsi que le bon choix de la mise en place derrière ou devant le muscle pour en masquer les contours.

Augmentation de la poitrine à Paris - Refaire ses seins

Un supra volume avec un bombement supérieur n’est pas naturel et évoquera tout de suite la présence d’implants. Votre chirurgien est là pour vous écouter et prendre avec vous la bonne décision. C’est lui qui vous accompagnera dans votre choix et ce, en fonction de vos motivations mais aussi de la forme de votre sein. Il est important qu’il vous explique ce qu’il va faire durant l’intervention, par quelle voie il choisit de travailler et qu’il vous informe également sur les suites opératoires.

Cependant, le chirurgien, aussi attentionné soit-il, n’est pas responsable de la souplesse du sein. Si l’implant est bien toléré, la membrane qui se crée autour de l’implant sera fine et le sein sera très souple. Il faut rappeler aussi que les implants seront à changer un jour ou l’autre. C’est pourquoi il s’agit d’un engagement responsable et conscient des risques et contraintes possibles de la part de la patiente bien informée.

Après une augmentation mammaire, les résultats correspondent aux attentes souhaitées. Il arrive après quelques mois que les patientes en oublient même la présence d’implants. Enfin, le suivi à long terme est très important. Il est recommandé de faire des examens réguliers, mammographie, IRM, échographie ou autre dans le cadre de la prévention normale du cancer du sein. Il est maintenant établi que les prothèses mammaires n’ont aucune incidence sur la survenue d’un cancer du sein.

Une fois les premières années passées, et si tout se passe bien, il n’est pas obligatoire de revenir consulter votre chirurgien. Cette surveillance sera en général effectuée par le gynécologue qui déterminera la fréquence des contrôles radiologiques.

L’opération d’Augmentation Mammaire

 Avant l’opération d’augmentation mammaire

Lors des consultations précédant l’opération, votre chirurgien évaluera avec vous vos motivations, afin de vous proposer les implants correspondant le mieux à votre attente. Il s’agit de choisir la taille de votre implant en fonction de vos désirs, votre style, et de votre morphologie en tenant compte de la largeur et la projection.
Vous pourrez visualiser le résultat grâce à un soutien-gorge « test » dans lequel sont glissées des prothèses d’essai de tailles différentes. Parfois plusieurs essais sont nécessaires pour sélectionner la prothèse qui vous convient le mieux.
Une fois le type d’implant choisi, votre chirurgien programmera avec vous la date de l’intervention et vous fera procéder à des examens obligatoires : prise de sang, radiographie et échographie mammaire, consultation auprès du médecin anesthésiste. Il est conseillé de choisir un cabinet de radiologie équipé d’une caméra numérique pour les mammographies futures, indispensable pour analyser de la prothèse au fur et à mesure des années. L’IRM est également un examen qui permet de très bien visualiser l’implant.

On fait réaliser systématiquement un bilan radiologique du sein : mammographie, échographie, si possible dans un cabinet de radiologie spécialisé dans le sein, les clichés anciens jusqu’à un an sont acceptés. On pratique un bilan sanguin préopératoire. Un rendez vous avec le médecin anesthésiste sera pris au moins 48h avant l’opération. On évitera l’aspirine au moins 10 jours avant. Le jour de l’opération il faudra être à jeun au moins 6 heures avant l’heure programmée.

Déroulement de l’opération d’augmentation mammaire

L’intervention se déroule sous anesthésie générale. L’intervention dure environ une heure. Rarement, un drain est mis en place par Dr Philippe Bellity pour évacuer les saignements éventuels. Ce drain est retiré le lendemain matin. L’hospitalisation est de 24 heures car il est important de surveiller si il n’y a pas d’hématome dans les heures qui suivent l’intervention.

Cette opération se pratique sous anesthésie générale et dure environ 1h.

L’incision

Il existe 3 types d’incisions :

  • L’incision péri-aréolaire inférieure située à la circonférence de l’aréole.
  • L’incision axillaire située sous le bras, dans le creux de l’aisselle.
  • L’incision sous-mammaire qui se situe dans le pli sous le sein.

Chaque voie a des avantages et des inconvénients. Mais disons d’emblée que la meilleure voie est celle avec laquelle le chirurgien est plus à l’aise.

La création de la loge

La difficulté et l’art de cette intervention, le raffinement qui va en faire une opération réussie, consiste à créer une loge exactement sur mesure.

La mise en place de la prothèse

Le choix de la place devant le muscle (c’est-à-dire sous la glande) ou derrière le muscle se fait comme nous l’avons vu en fonction de l’épaisseur de la graisse et de votre glande mammaire.

La cicatrice

Pour refermer la cicatrice on fait d’abord des points profonds sur la glande, puis sur le derme profond et ensuite, au niveau de la peau par un « surjet intradermique » qui laisse la cicatrice la plus fine possible. J’utilise des fils résorbables qui n’ont pas besoin d’être ôtés.

Si vous souhaitez prendre rendez-vous pour augmenter, vous refaire les seins ou encore en savoir plus sur les interventions, contactez le (+33) (0)1 49 53 00 00

Les autres opérations de chirurgie mammaire

Découvrez les autres procédures de chirurgie mammaire pratiquées par le Dr.Bellity à Paris, afin d’accompagner ses patients dans leurs souhaits.

  • La réduction mammaire permet aux femmes qui souffrent d’une poitrine trop importante, de la réduire à un volume satisfaisant.
  • Le redressement mammaire, appelé également ptôse mammaire , apporte le moyen de renforcer la tenue des seins.

Save