Ptôse Mammaire à Paris

Définition de la Ptôse mammaire

Redressement mammaire pour les seins ptosés

Certaines patientes estiment que leurs poitrines ne sont pas suffisamment hautes, cette caractéristique est appelée une ptôse. Ceci se produit le plus souvent après une grossesse ou un amaigrissement

La ptôse mammaire, appellée également mastopexie, se caractérise par une distension de la peau et un affaissement de la glande. En d’autres termes, le contenant et le contenu ne sont pas en adéquation. Les ptôses mammaires sont parfois congénitales, mais le plus souvent acquises après grossesses et allaitement ou après amaigrissement important. On peut décider d’agir soit sur l’enveloppe, en la réduisant, soit augmenter le volume par un implant, soit les deux.

Chirurgie de Ptôse Mammaire

L’opération de Ptôse mammaire

Ptôse Mammaire à ParisLa chirurgie consiste à remonter le sein sans le réduire. Il faut différencier – un sein « vidé » va ressembler en perdant son volume à un sein tombant – car la solution est toute différente. La question qui se pose en premier est celle-ci : « Est-ce que le volume des seins est suffisant ? » Dans l’affirmative, pas besoin de prothèse, le sein sera remonté et retendu. Si le volume est insuffisant on corrigera la ptôse en associant la pose d’une prothèse. La discussion avec la patiente est donc très importante: déterminer précisément ce qu’elle désire, quel volume, avec ou sans prothèse ?

Souvent, dans les cas limites, il faudra discuter avant des avantages et inconvénients de la pose d’une prothèse: présence d’un corps étranger qu’il faudra gérer dans le temps avec ses complications propres, et, sans pose de prothèses : le volume peut être insuffisant et la consistance du sein moins ferme. À part le fait que le volume du sein n’est pas réduit, c’est exactement la même technique que pour corriger l’hypertrophie mammaire. On retire de la peau en excès dans les quadrants inférieurs, on déplace la papille mammaire, cicatrice en ancre marine.

Une grossesse ultérieure est possible, ainsi qu’un allaitement, mais on conseille d’attendre au moins six mois après l’intervention. Le risque de survenue d’un cancer n’est pas augmenté par cette intervention.

Cicatrices Ptôse mammaire

La ptôse pure implique que l’enveloppe soit réduite (ce qui crée des cicatrices) et la glande remodelée. Si la ptôse est importante, les cicatrices seront en « T » inversé, avec une composante circulaire autour de l’aréole, une composante verticale et une composante horizontale sous mammaire.

Ptôse Mammaire cicatrice round blockParfois, si la ptôse est modérée le chirurgien proposera une technique à cicatrice horizontale plus courte. Le Round Block est une technique alternative pour les ptôses modérées, qui consiste à retendre le sein de manière concentrique autour de l’aréole avec une seule cicatrice ronde. Elle a pour inconvénient d’invaginer le centre du sein. Elle est réservée aux cas pour lesquels on pose une prothèse en même temps, car sans cela elle a un effet d’aplatissement du sein.

Ptose Mammaire cicatrice verticaleSi la ptôse est modérée, on peut éviter la cicatrice horizontale sous mammaire et réaliser une technique dite “verticale”. Un cas intermédiaire, très fréquent, est l’association d’une s et d’une insuffisance de volume. Dans ce cas, le chirurgien propose un implant et une technique de remontée du sein par “round block”, avec une cicatrice autour de l’aréole uniquement, qui permet de retendre le sein par son milieu. Cette technique nécessite la pose de prothèse en même temps.

Les suites opératoires

La fermeture de la peau est importante à soigner car le gros challenge de cette opération est bien sûr que les cicatrices ne se voient pas ou le moins possible : le surjet intradermique, qui est un fil passé à l’intérieur de la cicatrice, s’impose pour éviter les barreaux d’échelle des points séparés classiques.

Le port d’un soutien-gorge médical qui immobilise le sein est conseillé pour soulager les cicatrices et diminuer les douleurs. Le séjour à la clinique est court en général: 24 heures sauf si l’hypertrophie est très prononcée avec un saignement important.

Les pansements « modernes » (LUMIDERM) : petite plaque souple hermétique collée sur la cicatrice, restent en place sans que l’on y touche pendant une semaine, permettent la douche dès le lendemain et donnent une cicatrice impeccable, nette et sans croûtes. Les douleurs sont le plus souvent de faible intensité mais rien ne permet de le prédire avec certitude. Les antalgiques classiques par voie orale suffisent.

La cicatrisation initiale se déroulera pendant une quinzaine de jours. Parfois émaillée de petits incidents aux intersections des cicatrices – petites ouvertures traitées par des pansements. La cicatrice évoluera sur une période d’un an. La grossesse est à éviter pendant ce temps. L’allaitement reste possible pour toutes ces techniques.

Les complications de la Ptôse Mammaire

Les complications sont en gros de deux ordres :

Sein Ptosé : Les complications médicales

–      Saignement postopératoire,

–      Hématome. Il apparaît le plus souvent la première nuit,

–      Infection apparaissant 5 à 7 jours après l’opération,

–      Très rare : la nécrose de l’aréole et du mamelon, fragilisés par leur déplacement obligatoire au cours de cette intervention.

Sein Ptosé : Les complications esthétiques

–      Mauvaise cicatrisation avec cicatrices visibles, épaisses et rouges, qui s’arrangent le plus souvent dans le temps mais qu’on peut être amené à améliorer un an après pour un meilleur résultat : les cicatrices épaisses sont retirées et refermées à nouveau par un surjet intradermique avec une grande chance d’amélioration car la cicatrice est cette fois-ci sans tension,

–      Les asymétries de taille du sein ou de position de la papille mammaire.

Les complications esthétiques sont quoi qu’il en soit toujours réparable avec une correction par une deuxième intervention.

Les autres opérations de chirurgie mammaire

Le Dr.Bellity pratique à Paris les principales formes de chirurgie mammaire , afin d’accompagner ses patientes en fonction de leurs souhaits

  • Avec l’augmentation mammaire les femmes qui ne sont pas satisfaites par la taille de leurs seins peuvent les transformer grâce à la pose d’implants.
  • La réduction mammaire permet au contraire de réduire la taille des poitrines trop importantes.

Save