Rajeunissement du Visage à Paris

Comment rajeunir le visage zone par zone

 Rajeunir le front

Les rides du front sont traitées par la toxine botulinique qui supprime leur cause en supprimant la contraction du muscle. Le front possède un muscle principal: le muscle frontal, nappe musculaire qui adhère à la peau du front. Ce muscle se situe au-dessus des sourcils et s’étend jusqu’à la ligne chevelue. Sa contraction relève le sourcil et donne l’air étonné. La peau se plisse et apparaissent des plis horizontaux.

Peu à peu la peau se creuse de rides qui deviennent permanentes. La cassure de la peau, plus ou moins profonde, devient visible sur le visage détendu. C’est l’un des principaux effets du vieillissement du visage . Chez certains sujets les rides apparaissent très jeune, dès l’âge de 20 ans. Elles dépendent de la force de ce muscle. Disons d’emblée que la toxine botulinique permet de les faire disparaître en en supprimant la force de contraction. Avant cette découverte, la solution pour les faire disparaître était chirurgicale et consistait à réaliser un lifting frontal avec une longue incision dans le cuir chevelu pour retendre le front et fragiliser le muscle frontal. Cette intervention, à présent inutile et trop agressive pour traiter les rides, est devenue beaucoup plus rare. On l’utilise uniquement pour remonter les sourcils.

Rajeunir la région des yeux

La région péri-orbitaire se modifie en premier, rendant également visible le pourtour osseux de l’orbite et laissant apparaître des poches de graisses sous les yeux. Ces poches de graisses, devenues apparentes sous forme d’une bosse, délimitent un cerne creux sous-jacent. Juste en dessous du cerne la joue perd sa graisse également, créant un sillon appelé « vallée des larmes »La pommette sur le côté de l’orbite, elle perd sa rondeur et devient plus osseuse.

Les cernes creux donnent l’air fatigué. Il faut bien analyser cette région avant de proposer un traitement. Les poches de graisse doivent être diminuées chirurgicalement. Elles réalisent un bombé sous l’œil qui à son tour va dessiner une ombre creuse au-dessous.

On peut recombler ces creux avec de l’acide hyaluronique, ce qui est une technique délicate. On a remarqué que le produit à ce niveau ne se résorbait pratiquement pas. La quantité injectée doit être très précise, très bien répartie et à la bonne profondeur, et ce, pour un effet qui va durer plusieurs années. Nous voyons souvent des bourrelets bleutés créés par du produit injecté en trop grande quantité ou d’une manière trop superficielle, et qui donnent à leur tour un air fatigué et bouffi.

Nous avons heureusement la possibilité de résorber ces excès de produits injectés par un antidote qui fait disparaître l’acide hyaluronique injecté quasi immédiatement. D’autres éléments sont à considérer sous les yeux. Les rides et plis de la peau de la paupière inférieure ne sont pas injectables car la peau est trop fine. S’il existe un relâchement de la peau et de nombreux plis à ce niveau il faudra proposer de retendre cette peau en excès

Injections acide hyaluronique cernes avant/après

Rajeunir la région des sourcils

Avec le temps la perte d’élasticité de la peau du front provoque une chute du sourcil alourdissant la paupière supérieure. La disparition de la graisse de l’arcade sourcilière qui se vide continue de provoquer la chute de la paupière supérieure. Pour contrecarrer la chute du sourcil il se produit une contraction réflexe du muscle frontal qui relève le sourcil mais qui accentue par la même occasion les rides du front. S’il existe une chute du sourcil, la toxine n’est plus conseillée car elle va aggraver la chute du sourcil.Il est possible aujourd’hui de se passer de la toxine et de traiter les rides du front par injection d’acide hyaluronique.

La queue du sourcil possède une anatomie particulière Elle n’est pas rattachée au front mais plutôt à la tempe. Elle n’a pas, comme le reste du sourcil, le muscle frontal au-dessus d’elle et ne peut donc pas se relever. Inévitablement elle va chuter en vieillissant, entraînant le côté extérieur de la paupière supérieure. Autour des yeux existe un muscle rond, le muscle orbiculaire, qui en se contractant va fermer les paupières et resserrer les yeux. dessin Il va créer sur le côté les rides de la patte d’oie et attirer lui aussi la queue du sourcil vers le bas. À ceci s’ajoute la perte du volume du muscle de la tempe qui contribue à la chute de cette région: la tempe se creuse, faisant apparaître le pourtour osseux de l’orbite.

Nous voyons que plusieurs phénomènes se combinent pour que la queue du sourcil ne tienne pas à sa place. Si l’on affaiblit ce muscle orbiculaire avec de la toxine botulinique il va se relâcher et la queue du sourcil va remonter en même temps que les rides de la patte d’oie vont s’estomper. L’arcade sourcilière, si elle est plate et vidée, peut être injectée délicatement avec de l’acide hyaluronique et redonner ce joli bombé qui attire la lumière, et remonter également le sourcil .

Rajeunir l’espace entre les deux sourcils

Cet espace s’appelle la glabelle. Des petits muscles responsables de nombreuses expressions permettent de mobiliser la tête du sourcil. Lorsque l’on fronce les sourcils les mimiques du visage traduisent l’inquiétude, le doute, la colère… bref des expressions utiles, mais qui sont loin du regard détendu et zen en général souhaité. Le vieillissement aboutit aussi à une contraction excessive et permanente de ces muscles que j’appelle « contracture » et créent entre les sourcils ce qu’on appelle les rides du lion. Au début ce sont de simples cassures de la peau puis deux creux ou sillons permanents se dessinent de chaque côté, participant au vieillissement du regard.

TRAITEMENT: la toxine botulique peut être utilisée ici de manière très efficace pour stopper la contraction des muscles qui rapprochent les sourcils, donnant une expression « zen ». Rappelons que la toxine est à renouveler tous les six mois (Voir «La toxine botulinique », page 147). Si l’on désire garder l’expression et pouvoir continuer à froncer les sourcils, on n’utilisera pas la toxine mais on pratiquera le traitement par comblement:

Rajeunir les pommettes et les joues

Il est avantageux de redonner du volume aux pommettes si elles sont plates et que le visage est longiligne. Un visage équilibré doit être légèrement plus large en haut. Je recrée parfois un léger volume de la pommette qui déplace le centre de gravité du visage vers le haut. Par contre, si la pommette osseuse est bien développée il faut éviter de la marquer davantage. Ceci est très subtil : une erreur de proportions à ce niveau va donner un résultat antinaturel.

Injections acide hyaluronique pommettes avant/aprèsLa vallée des larmes débute au niveau des cernes et descend dans la joue. Son comblement discret va effacer la fatigue du visage et lui redonner son tonus. Ici encore le remplissage excessif va «tout gâcher» d’autant plus que, lors du sourire, cette région va bomber en excès. Les sillons nasogéniens sont souvent les premiers signes du vieillissement, apparaissant à l’âge de 35 ans. Leur comblement est très efficace, surtout dans la partie supérieure qui se creuse près du nez. S’il existe une ride associée elle sera traitée en même temps, très superficiellement, avec une aiguille fine.

Nous avons vu qu’au niveau du bas du visage s’effectue un « morcellement » entre le menton et la joue. Le pli d’amertume peut être comblé avec de l’acide hyaluronique, ce qui corrige ce morcellement et recrée l’unité entre le menton et la joue; on y associe souvent une petite augmentation correctrice du menton. Le volume recréé va automatiquement réduire la bajoue en avant en diminuant la fracture de l’ovale du visage. On peut également injecter pour redessiner le rebord mandibulaire et recréer artificiellement une ligne d’ovale jusqu’à l’angle de la mâchoire.

Bien sûr cette «sculpture» a des limites. Ces comblements ne sont plus indiqués si le relâchement de la peau est important car ils risquent d’alourdir les traits de manière inesthétique. À partir d’un certain stade, la bajoue ne peut être traitée que par une chirurgie soit mini-lifting (French lift) soit lifting cervico-facial, si le cou est relâché aussi, qui va retendre la joue.

Rajeunir les lèvres

Injection acide hyaluronique lèvres avant/aprèsLes lèvres subissent deux sortes de vieillissement: le bord des lèvres (lèvre rouge) s’amincit, et la lèvre blanche (la peau autour des lèvres) se plisse sous l’effet de la contraction musculaire.

L’homme est épargné par ces rides grâce aux follicules pileux qui épaississent le derme. Au début on peut constater la présence de plis uniquement au mouvement des lèvres qui disparaissent au repos. À ce stade le traitement par une goutte de toxine botulinique peut diminuer ce plissement.

Les rides permanentes de la lèvre blanche sont traitées au début par des injections fines sur chaque petite ride identifiée. Le gel redonne une petite épaisseur élastique qui évite que la peau ne se plisse à nouveau facilement. Il est important d’anticiper ce vieillissement et de le traiter au tout début.

Les autres opérations de médecine esthétique

Le Dr.Bellity utilise la médecine esthétique à Paris, pour aider ses patientes à retrouver le visage de leur jeunesse.

Save