Témoignages

NATHALIE – FRENCHLIFT© début 2019

Envie de partager mon expérience. Pas pour livrer des commentaires élogieux, décerner des étoiles ou attribuer des prix. Bien qu’il les mérite tous.
Non, juste pour relater un peu de cette histoire qui connait un happy end et faire lire à d’autres les mots que je n’ai peut-être pas trouvé ailleurs.
L’idée est de dire concrètement ce qui se passe après cette intervention, mon ressenti. Certes il n’appartient qu’à moi, mais je pense qu’il a été et sera d’une certaine façon partagé par d’autres.

Jour 1 – arrivée à la clinique et intervention.
Prise en charge impeccable, tout le monde fait son possible pour mettre le patient à l’aise. Il est temps de descendre au bloc. Là aussi, l’ambiance, si l’on peut parler ainsi, est bonne.

Réveil et retour à la chambre
La sensation n’est pas désagréable. Pendant un temps indéfini on ne sait plus vraiment ou l’on est, ni combien de temps s’est passé. Ce sont des voix qui d’abord parviennent à nous. Ah, quelqu’un me parle ! Je ne peux qu’hocher la tête.
Je suis dans ma chambre, je n‘ai pas bien réalisé comment j’y étais parvenu, mais désormais, les idées se font plus claires.

Evidemment, je tends ma main vers ma tête. Un énorme bandage l’entoure. C’est ok. J’étais prévenue. Ca fait un casque mou mais serré autour de la tête. Je crois que je dors, puis on me propose à boire -oui- et à manger -oui aussi -. Sucré ? Salé ? Salé pour moi. Toujours.

En attendant, je prends mon téléphone et le mets en positon selfie. Ma petite tête apparaît dans ce cadre blanc. Ca n’est absolument pas difficile à voir. Plutôt marrant.
Le plateau arrive. C’est là qu’apparaît une première difficulté. Pas évident d’ouvrir la bouche, pas facile de mastiquer. Je comprends la présence du pain de mie.
Il va falloir, et c’est valable pour la prochaine semaine, manger tranquillement, par petites bouchées, délicatement introduites et mâcher précautionneusement.
Ca tombe bien c’est ce qu’on n’arrête pas de nous répéter !

Première nuit et matinée.
Le somnifère n’agit pas très longtemps et depuis le retour du bloc un tensiomètre nous donne une accolade toutes les 30mn, puis 60mn. Au petit matin, on ne rêve que d’une chose : se débarrasser du casque qui comprime les oreilles. Ca ne sera pas long. Enfin il soigneusement découpé et la libération arrive.
Première douche, premier shampoing. Un coup d’œil dans la glace. C’est gonflé. Pas trop le temps de se poser de questions. Il est temps de partir.

Premiers jours
La douleur étant totalement subjective, je ne peux que dire qu’elle ne fut pas insupportable pour moi. Les médicaments, quels qui soient y remédient très bien.

Des bosses un peu incongrus, des pommettes trop hautes, deux pommettes en fait.
C’est là qu’arrive le trop. Trop raide, trop gonflée, trop sensible… C’est la que les premiers signes de doutes apparaissent. Ai-je bien fait ? Pourquoi s’infliger ça ? Le résultat sera-t-il à la hauteur de nos attentes ?

La deux solutions : l’optimisme et la confiance. Mais si l’un ou l’autre sont sérieusement émoussés, un coup de fil au docteur ça marche super bien aussi !
Il est tout a fait disposé à les recevoir et réponds – dans la mesure du possible- en quelques minutes. J’ai testé un soir de moral à zéro.
Dormir. Pas sur ces deux oreilles c’est sûr. Ni même sur une seule.

Les coutures bien planquées derrière les oreilles participent aussi à la fête. Mais pas tout le temps, c’est quand elles veulent. Etrangement, les oreilles alors devenues insensibles n’ont jamais autant crié leur présence. C’est là et que le plus longtemps l’inconfort se concentre.

Après une semaine.
Doucement, les reliefs s’aplanissent. Une nouvelle ligne du visage se dessine. C’est alors que l’on voit ce qui sera, dans une semaine, un mois, trois mois, le résultat final. Et assez rapidement l’on sait que ce sera bien.

 

JEANNE – FRENCHLIFT© 2018

Opérée il y a 4 mois par le Docteur Bellity pour un vieillissement du visage que j’avais du mal à accepter (bajoues et rides profondes de part et d’autre du nez et de la bouche) je suis extrêmement satisfaite du résultat. J’ai 55 ans et je me retrouve à présent avec le visage de mes 45 ans.

Le Docteur est très professionnel et à su me mettre à l’aise par sa douceur et ses explications claires et précises.

Le bloc opératoire de la clinique est « clean ». Le personnel très prévenant et attentif autant au bloc que dans le service d’hospitalisation où j’ai passé une nuit.

Ma seule inquiétude pendant les semaines qui ont suivi le mini lift, était l’absence de sensibilité du bas de mon visage mais à ce jour j’ai quasiment les mêmes sensations qu’avant l’intervention et je pense que d’ici un mois ou deux j’aurai tout récupéré.

Aujourd’hui, j’ai plaisir à me regarder le matin devant mon miroir car le résultat est très naturel, tellement naturel que mon entourage ne m’a pas fait de remarque si ce n’est quelques commentaires sur ma bonne mine.

 

MARIE-CLAUDE – FRENCHLIFT©

Voilà 5 semaines que j’ai été opérée par Dr. Bellity. Depuis ce 4 mai, tant d’émotion, de joie, d’admiration… Après 3 semaines de vacances, quel retour triomphal lorsque à tour de rôle mes collègues me disent : « wow ,3 semaines de repos ça se remarque » ou « mais qu’est ce qui t’arrive ? t’as fais quelque chose, t’es toute belle » ou « ça fait plaisir de te revoir, dis donc tu rajeunis » ou « tu es resplendissante » A certains je répondais… « Ah! les vacances… » ou à d’autres, que j’ai rencontré un homme extraordinaire! D’ailleurs, même un des résidants (qui à une vue tubulaire en plus d’être sourd) a remarqué un changement en me signant en langue des signes : tu es jolie.
 
Alors, pour tous ces retours et pour chaque passage devant mon miroir où je pense à vous, je voulais vous dire encore « Mille mercis », des mercis bien posés à la manière suisse, chaque syllabe consciente.
 
J’ai eu un coup de cœur qui s’est renforcé lors du premier rendez-vous dans votre cabinet. Même si les suites opératoires ont été un peu douloureuses, je n’ai jamais douté une seule seconde du résultat car j’avais confiance en vous et je vous en suis reconnaissante car c’est si naturel…
 
Je sais qu’il faudra encore quelques semaines pour que tout soit ok… Pour l’instant, presque tous les fils sont partis, il me reste une petite croûte derrière l’oreille gauche et sur le cuir chevelu des 2 côtés ainsi que des indurations sur le bas du visage qui se résorbent avec les drainages.
 
J’ai tellement d’émotions qu’il m’est difficile d’exprimer tout ce ressenti, mais comme je vous l’ai dit le 11 mai, vous êtes mon sauveur… car avec une seule opération esthétique la réparation s’est faite aussi de l’intérieur et cela se constate dans ma vie de tous les jours.

 

ANTOINE – RHINOPLASTIE

Suite à une rhinoplastie de la pointe (narines trop grandes, pointe large ronde et tombante, peau épaisse) faite en avril 2019, je remercie le docteur Philippe BELLITY ainsi que ses assistants pour leur gentillesse, simplicité et professionnalisme, pour mon séjour à la clinique (où j’ai été pris en charge par un personnel très avenant) et surtout pour le résultat de mon opération, au delà de mes espérances (et bien mieux que la simulation faite sur PC). Ne pas hésiter à le consulter, ce chirurgien est un magicien.