PTÔSE VOS QUESTIONS

PTÔSE VOS QUESTIONS PedroLee 24 juillet 2014

AVANT L’INTERVENTION

Un bilan sanguin pré-opératoire habituel est réalisé. Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention. Un bilan radiologique du sein est prescrit (mammographie, échographie).
L’arrêt de tabac est recommandé, au moins un mois avant et un mois après l’intervention (le tabac peut être à l’origine d’un retard de cicatrisation). Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

TYPE D’ANESTHÉSIE ET MODALITÉS D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie : Il s’agit d’une anesthésie générale, durant laquelle vous dormez complètement. Modalités d’hospitalisation : une hospitalisation d’un à deux jours est habituellement nécessaire. En fonction du chirurgien et de l’importance de la ptose, l’intervention dure entre une heure à une heure trente. Mise en place d’un drain non systématique.

LES SUITES OPÉRATOIRES

Un œdème et des ecchymoses modérés des seins, ainsi qu’une gêne à l’élévation des bras sont fréquemment observés. Un soutien gorge spécial est mis en place à la fin de l‘opération et un pansement hermétique type LUMIDERM est placé sur les cicatrices permettant la douche dès le lendemain.

Les fils de suture sont résorbables. Il convient d’envisager une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 7 à 10 jours. Les suites opératoires sont en général peu douloureuses et accessibles aux antalgiques usuels. On conseille d’attendre deux mois pour reprendre une activité sportive.

LE RÉSULTAT

Le sein est volontairement très remonté en fin d’opération car le sein “redescend” progressivement et se regalbe en quelques semaines. Le résultat est jugé à partir d’un an, le temps que les cicatrices s’estompent.

LES IMPERFECTIONS DE RESULTAT

Un certain degré d’asymétrie surtout s’il était préexistant. Les cicatrices peuvent être visibles : trop blanches ou trop sombres ou hypertrophiques voire chéloidiennes. Au bout d’un an, une « révision cicatricielle” chirurgicale pourra être proposée, si nécessaire, après avoir envisagé des traitements complémentaires : tatouage laser compression.

LES COMPLICATIONS POSSIBLES :

  • Infection : rarissime.
  • Un hématome peut nécessiter un geste d’évacuation au bloc opératoire surtout les premières heures après l’intervention.
  • Un retard de cicatrisation peut parfois être observé (fumeurs).
  • Une nécrose de la peau exceptionnelle.
  • Diminution de la sensibilité du mamelon, rare, celle-ci réapparait ou bout de quelque mois.
  • La cicatrice inévitable reste le principal inconvénient de cette intervention qui présente peu de risques et complications. Un chirurgien plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications ou les traiter efficacement le cas échéant.